Soirée carnaval à Aix

Le 28 février 2017 marquait le coup d’envoi du carnaval de Rio, célèbre dans le monde entier pour ses danses et costumes bariolés. C’était sans compter sur la prestation d’un groupe d’irréductibles franco-allemands qui allaient défrayer la chronique en volant la vedette au rendez-vous incontournable brésilien. « Carnaval des Fribaixois : Une soirée mémorable qui n’a rien à envier aux rassemblements vénitien ou brésilien » aurait-on pu lire dans La Provence, le 17 février, lendemain des festivités. Et pour cause : pour cette soirée placée sous le signe du carnaval et du déguisement, tous les ingrédients d’une fête réussie semblaient réunis. Plongez dans les coulisses de ce qui restera gravé dans les mémoires comme « The Party of the Year »(comprenez « Die Party des Jahres »).

Dès 21h, les premiers curieux se rassemblent dans une ambiance chaleureuse et autour d’un rafraichissement devant l’institution aixoise qu’est le O’Shannon. L’afflux de curieux, au début certes modeste bien qu’hétéroclite (on a aperçu un opticien parmi les carnavaleux, c’est dire), se densifie au fil de la soirée avec l’arrivée d’étudiants et d’internationaux bien décidés à être, eux-aussi, de la fête. Les discussions endiablées repartent alors de plus belle, ponctuées par les incontournables échanges avec les étudiants du cursus franco-allemand : et toi tu es allemand c’est ça ? Et tu es bilingue maintenant nan ? Nous croisons au passage une vénitienne tout de plume et de paillettes vêtue, nous transportant à travers les ruelles pittoresques du Venise du XVIème siècle. Mais alors que la fête bat son plein, certains en profitent pour faire une entrée remarquée munis d’un déguisement qui fera pâlir d’envie plus d’un : les fameuses sandales Birkenstock rehaussées de leur indémodable paire de chaussettes hautes blanches ou noires (selon les goûts).  La soirée se poursuit et se termine dans une ambiance « chill », propice à l’échange jusque tard dans la nuit, attestant du succès indiscutable des divertissements. Qui a dit que les Allemands étaient austères et incapables de s’amuser ? Décidément ces Fribaixois n’ont pas fini de nous surprendre.

F.V.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *